Visite du Parc Atlantech 16 novembre 2017

Jeudi 16 novembre  → Visite du Parc Atlantech

Nous étions une vingtaine d’habitants du quartier à avoir rendez-vous avec  M. Philipponneau , Directeur Général de l’association Atlantech, ce jeudi 16/11 à 17h30.

M.Philipponneau  nous a présenté le projet du Parc Atlantech, dont la philosophie est la suivante : 1er quartier urbain bas carbone pour Vivre, Apprendre et Entreprendre.

Ce quartier est  précurseur dans les domaines du développement durable, de la mobilité douce et de l’éco-construction. A la fois quartier d’habitation et espace d’activité dédié à la transition énergétique, ATLANTECH® est un démonstrateur de grande envergure. Il intégre l’ensemble de la filière du bâtiment durable et de la réhabilitation.

Il sera un moteur pour le développement de la filière du bâtiment durable au sein de la Nouvelle Aquitaine.

Pour développer un pôle de référence européen, il regroupe toutes les composantes nécessaires aux développements des nouvelles technologies du bâtiment durable.

Sur le parc on trouve déjà :

–         le siège du Crédit Agricole : près de 50 millions d’euros ont été investis sur ce projet de 19000m² de surface de plancher.Certifié HQE (haute qualité environnementale) ce bâtiment exemplaire s’intègre parfaitement dans l’esprit du Parc Bas Carbone. 2600m² de panneaux photovoltaïques et ses 35 sondes géothermiques qui plongent à plus de 200m dans le sol lui garantissent  le respect des règles BEPOS-EFFINERGIE (bâtiment à énergie positive).Sa conception en X offre une ambiance claire et lumineuse et favorise la mobilité et les échanges. Le bâtiment possède de nombreux espaces participatifs équipés avec les dernières technologies pour permettre un mode de travail dynamique. Figure incontournable du parc Atlantech, le  siège du Crédit Agricole démontre qu’une structure peut être respectueuse de l’environnement malgré sa taille imposante et son activité intense.

–         et l’ancienne halle militaire de 6000 m² entièrement réhabilitée en un bâtiment démonstrateur que l’on appelle Lab’in Tech, véritable laboratoire d’essai à grande échelle, le projet intégre des matériaux et produits innovants contribuant à l’efficacité énergétique du bâtiment. Il regroupe TIPEE, CESI école d’ingénieur, et une pépinière d’entreprises.

L’ouverture du CFA est prévue pour septembre 2018 avec l’accueil dans un premier temps de 1200 étudiants, seul bémol aucun parking supplémentaire ne sera construit. En effet, le but est de changer les habitudes et de supprimer au maximum l’utilisation de la voiture, de développer des moyens de mobilité à base d’hydrogène, et l’utilisation partagée.

Le deuxième projet en cours c’est un programme de 5000m2, appartenant au Crédit Agricole qui proposera, à partir de l’été 2018, la location de lots modulables et divisibles de surfaces allant de 60 à 570 m²

Le troisième chantier qui sera terminé fin 2018 c’est le Foyer de Jeunes travailleurs pouvant accueillir 200 jeunes.

L’appel à projet pour la construction de la partie habitation a été lancé : l’appel à projet a pour objet la cession de trois ilots du parc bas carbone destinés à la réalisation de plus de 320 logements sur une emprise foncière totale de 17 000 m2. La surface totale de plancher sera de plus de 20 000 m2 avec une répartition de 40 % de logements sociaux, 20 % de logements abordables et 40 % de logements libres. La hauteur de tous les bâtiments construits sur le parc ne pourra jamais dépasser 18m, et bien sûr ils devront être construits dans le plus grand respect de l’éco construction et du développement durable. Et pour coller à la philosophie du Parc,il ne sera prévu qu’une seule place de parking par logement.

Les idées ne manquent pas comme par exemple le partage du parking du Crédit Agricole : Il n’est utilisé que les jours de semaine de 9h à 17h, alors que des habitants pourraient l’utiliser de 18h à 9h les jours de semaine et les week-end. Et si un jour il n’est plus utilisé il est entièrement démontable, ou transformable en bâtiment.

Ce parc, aujourd’hui, ne prévoit aucun espace sportif, ni culturel ni commerces de proximité.

Le maire de Lagord a demandé la création supplémentaire de 100 logements, la barre d’immeubles se situera le long de la rue François Hennebique, en face de la Miroiterie d’Aunis, et jusqu’au rond-point de la rue de l’Ebeaupin. Pour le moment aucune idée de la hauteur des bâtiments.

Le parking actuel du Lab’in tech sera entièrement recouvert de panneaux photovoltaïques.

Il est prévu une passerelle qui partira du fond du Parc Atlantech, passera au-dessus de la rocade pour aboutir dans le quartier du Prieuré, cela permettra aux habitants du quartier d’aller à pied ou à vélo à La Rochelle…

Actuellement il existe une grande bande de terrain le long de la 4 voies qui n’est pas constructible actuellement, mais qui le deviendra avec le nouveau PLUI. Il pourrait être aussi envisagé des espaces réservés à la culture maraîchère soit sur un terrain annexe voir sur les toitures.

De nombreuses questions des habitants ont traduit leur inquiétude face à l’apport d’un grand nombre de personnes, et à l’augmentation importante de la circulation dans le lotissement plus particulièrement dans la rue de l’Ebeaupin, sans aucune anticipation ni réflexion de la part de la mairie de Lagord. M. Philipponneau n’a pas pu nous rassurer, il nous a seulement dit qu’il croyait très fort en ce projet, et qu’il ne pouvait être que bénéfique, à terme pour nous aussi.

Il nous a ensuite fait visiter une grande partie du bâtiment Lab’In tech, nous avons pu voir des concepts très novateurs pour les économies d’énergies, les vitrages les puits de lumière …..Des capteurs ont été placés dans tout le bâtiment afin de mesurer l’évolution de toutes ces nouvelles technologies utilisées pour la réhabilitation de l’ancienne halle militaire. Nous avons vu aussi les laboratoires ainsi que les box qui serviront à tester en dimensions et conditions réelles, et en mode laboratoire, des éléments de façades et de toitures.

Notre visite s’est terminée à 19h30, et nous remercions vivement M. Philipponneau pour le temps qu’il nous a consacré, bien sûr il n’était pas là pour effacer toutes nos inquiétudes mais plutôt pour nous expliquer la démarche, de ce côté il a convaincu une partie de l’auditoire.

Mais l’impression finale est au choix :

  • Qui vivra verra !
  •  ou Courage fuyons !!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.